Traduire cette page:
Imprimer

En janvier, le groupe japonais Fujifilm annonçait son intention d’intégrer Xerox dans une société commune Fuji Xerox. Xerox serait ainsi passée sous le joug de Fujifilm puisque cette dernière possède 75% de Fuji Xerox (amenant ses parts dans Xerox à 50,1 %). Mais en février, deux actionnaires représentant 15 % de Xerox, Darwin Deason et Carl Icahn, accusent l’opération de léser les actionnaires, un accord vieux de 2001 empêchant Xerox d’être vendu à un meilleur prix sous peine de voir Fujifilm se retirer du capital. Fin avril, c’est la justice américaine qui a bloqué la transaction car elle privilégierait les intérêts du PDG Jeff Jacobson (débarqué puis réintégré par le conseil d’administration en 48 heures !) et pas ceux des actionnaires. L’appel du fabricant de copieurs et imprimantes devait être jugé en septembre, mais le 13 mai, Xerox a renoncé au projet de fusion, faute d’informations financières satisfaisantes de la part de Fuji Xerox. Dans un nouvel accord avec Deason et Icahn, le conseil d'administration a été renouvelé et Jeff Jacobson a démissionné.

Retour page précédente




à lire également...