Traduire cette page:
Imprimer

En janvier, Xerfi France a édité une étude de conjoncture sur la fabrication d’articles de papeterie. L’institut estime que la consommation française de papier d’impression devrait encore diminuer. En cause, le recours massif au digital par les entreprises et les ménages. Les documents numériques sont perçus comme plus écologique et économiques. Au niveau européen, le constat est le même. Xerfi prévoit un repli des exportations françaises. L’organisme anticipe une baisse de 2,5% du chiffre d’affaires en 2018. La rationalisation de l’outil industriel ne permettra pas de compenser la hausse du coût des matières premières, plus particulièrement la pâte à papier, aboutissant sur une réévaluation des tarifs. Selon Xerfi, les relais de croissance potentiels se situent dans l’innovation avec de nouveaux matériaux ou l’ajout d’une valeur numérique au papier.

Pour en savoir plus sur l’évolution du coût du papier, et son impact sur la filière graphique, rendez-vous dans le numéro de Mars-avril du Papetier de France.

Retour page précédente




à lire également...