Traduire cette page:
Imprimer

Two Sides, l'initiative mondiale visant à promouvoir la durabilité de l'imprimé et du papier, dévoile un taux de réussite de 61% dans son effort de persuasion des entreprises mondiales visant à éliminer les allégations erronées en matière d’environnement.

601 des principales sociétés mondiales ont été analysées par Two Sides, notamment les banques, les services publics, les entreprises de télécommunications et d'assurance. 460 de ces entreprises recouraient à des allégations infondées en matière d’environnement dans leurs activités marketing et communication. Jusqu'à présent, 278 de ces entreprises ont supprimé les énoncés problématiques, un résultat direct de l'engagement continu de Two Sides.

Martyn Eustace, Président de Two Sides, explique : « Nous sommes ravis que les efforts en cours et les actions de Two Sides aient un effet aussi important sur certaines des organisations les plus importantes et les plus influentes au monde. Mais il ne doit pas y avoir de place pour un excès de satisfaction, et il reste encore beaucoup de travail à faire pour que l’ensemble des entreprises cesse de délivrer un message trompeur. »

Plusieurs grandes entreprises mondiales recourent toujours à des allégations environnementales inexactes et parfois trompeuses pour encourager les consommateurs à « passer au zéro papier », au profit d’une communication intégralement numérique. Et ce en dépit de la législation et des règles existantes en matière de publicité qui devraient empêcher d’induire en erreur les consommateurs.

« C'est extrêmement frustrant et inacceptable », poursuit Martyn Eustace. « Les professionnels du marketing dans certaines des sociétés les plus performantes au monde ont recours à des allégations environnementales infondées pour persuader les consommateurs de passer d'une communication papier à une communication numérique. Beaucoup de consommateurs ont toujours une forte préférence pour le papier, mais ils souffrent d’un manque d'informations claires et précises. En vérité, le papier subit un déficit de confiance en termes d’environnement, alors qu’il s’appuie sur une ressource naturelle, renouvelable et recyclable, ce qui devrait en faire un moyen hautement durable de communiquer. »

Les équipes mondiales de Two Sides ont maintenu une détermination implacable à s'attaquer à ce Greenwashing (le fait d’habiller un message commercial de justifications environnementales infondées), d’où des résultats croissants dans leurs pays respectifs.

Hadrien Cottin, Directeur de Two Sides France, indique : « De mauvais réflexes se sont installés. S’en prendre au papier comme bouc-émissaire du développement durable est devenu chose courante. Parfois par simple méconnaissance, parfois comme argument dans l’air du temps pour accompagner, par exemple, la vente d’une solution de numérisation de documents. La lutte contre les idées reçues doit être permanente. En recourant au dialogue, à la pédagogie et à la transparence sur ce que sont le papier, le recyclage et la gestion durable des forêts. »

 

Retour page précédente




à lire également...