Traduire cette page:
Imprimer

Jusqu’à maintenant, les adhérents d’Eben pouvaient signer la charte éthique ou la charte environnementale proposées par la fédération. Pour accroitre la force de ce protocole, l’association professionnelle crée une unique charte RSE – Responsabilité sociale et environnementale. Selon Eben, cette démarche contribue à l’attractivité des entreprises auprès des clients, des salariés et des partenaires. En misant sur cette philosophie, elles démontrent leur implication pour que leur croissance profite à toutes les parties, tout en assurant leur pérennité et celle de leur environnement.

Une promesse sociale et environnementale
La charte RSE Eben est basée sur près d’une vingtaine d’engagements abordant différents domaines de responsabilité. Les signataires s’impliquent dans le déploiement d’une politique sociale et sociétale au sein de l’entreprise. D’un point de vue environnemental, ils s’engagent à maîtriser les consommations d’eau, d’énergie, de consommables, mais aussi à travailler avec les collectivités locales pour améliorer les performances environnementales. Le document évoque également les relations commerciales, notamment le respect de règles déontologiques.

Un cercle vertueux
Diffusée depuis le début de l’année, cette nouvelle charte RSE a pour but de redynamiser ce processus vertueux, qui cultive le sérieux de la filière. Un label est délivré aux signataires, il sera d’ailleurs mentionné dans la fiche de l’entreprise sur l’annuaire Eben. Chaque année, la fédération Eben visitera un panel de sociétés afin de contrôler la conformité des aménagements réalisés aux engagements de la charte. En cas de non-conformité, le label sera retiré à l’entreprise. A noter : les signataires des anciennes chartes ne deviennent pas automatiquement signataires de la nouvelle.

Pour découvrir la charte Eben RSE plus en détails, rendez-vous page 8 de l’édition de janvier-février du Papetier de France.

Retour page précédente




à lire également...